Back to Top Language
STARTSEITE MEDITATION KURSE ZENTREN ÜBER RIGPA SOGYAL RINPOCHE SANGHA 🔒

VERANSTALTUNGEN

ZENTREN

BASEL BERN GENF NEUENBURG ZÜRICH

KONTAKT
ACCUEIL LA MÉDITATION COURS CENTRES À PROPOS DE RIGPA SOGYAL RINPOCHE SANGHA 🔒

ÉVÉNEMENTS

CENTRES

BÂLE BERNE GENÈVE NEUCHÂTEL ZÜRICH

CONTACT
MENU
Janvier 2018

Nouvelle gouvernance spirituelle de Rigpa

 

Communiqué de Rigpa

Gouvernance spirituelle

Suite au retrait de Sogyal Rinpoché du rôle de directeur spirituel en août 2017, un Conseil de vision de Rigpa vient juste d’être nommé. C’est ce conseil qui va guider Rigpa dans son évolution future.

Il est constitué de sept étudiants de longue date, qui ont tous une profonde compréhension de la vision de Rigpa. Leur tâche va être de superviser la culture d’étude et de pratique, de prendre soin de la communauté, d’encourager les enseignants et de renforcer les liens avec d’autres maîtres et organisations bouddhistes. Tout cela dans un esprit ouvert et non sectaire, que Rigpa a toujours eu à coeur de développer durant ces quarante dernières années.

Le Conseil de vision de Rigpa est composé, par ordre alphabétique de Valérie Baker, Mauro de March, Seth Dye, Patrick Gaffney, Vénéra Pfeiffer, Philip Philippou et Vinciane Rycroft. Sur le site rigpa.org,  vous trouverez plus d’informations sur les membres du Conseil de vision de Rigpa.

De nombreux lamas bouddhistes Tibétains seront les garants de l’authenticité du travail de Rigpa et apporteront leurs suggestions au Conseil. On trouve parmi eux Dzongsar Khyentsé Rinpoché et Mindrolling Jetsun Khandro Rinpoché, qui jouent tous deux un rôle clé dans l’adaptation du bouddhisme tibétain au monde moderne, et Khenchen Namdrol, un grand érudit, détenteur de la lignée de la tradition Ngagyur Nyingma. D’autres lamas seront invités à conseiller Rigpa dans le futur. Rendez-vous sur rigpa.org si vous voulez en savoir plus sur ces lamas.

Le Conseil de vision de Rigpa débutera ses activités à partir de mars 2018.

Bien que Sogyal Rinpoché ne soit plus directeur spirituel de Rigpa, sa responsabilité envers ses étudiants reste inchangée. Dans la tradition du bouddhisme tibétain, le lien sacré qui unit un maître et son disciple se poursuit jusqu’à l’éveil. Pour le moment, Sogyal Rinpoché est en retraite et suit un traitement pour le cancer du colon. Il ne peut donner qu’occasionnellement des enseignements en différé à ses étudiants.

L’enquête

En août 2017, Rigpa s’est engagé à mettre en place une enquête indépendante, menée par un tiers neutre, sur les allégations portées à l’encontre de Sogyal Rinpoché en juillet 2017.

Rigpa a pour préoccupation majeure le bien-être de sa communauté, y compris celui des auteurs de la lettre contenant les allégations. Il est important que les valeurs partagées au sein de notre communauté restent fortes.

Cette enquête a été confiée au cabinet d’avocats anglais Lewis Silkin, spécialisé dans les plaintes pour harcèlement et très réputé en Europe. Lewis Silkin va travailler avec neutralité, et aura pour mission de mener des entretiens confidentiels, en premier lieu avec les huit personnes signataires de la lettre.

Les conseils d’administration de Rigpa considèrent qu’il est de leur devoir d’examiner les allégations portées à l’encontre de Sogyal Rinpoché en juillet dernier, selon les lois en vigueur dans les différents pays. Aucune poursuite pénale n’a été engagée, mais il est cependant essentiel que Rigpa aille au fond des choses en engageant un tiers neutre qui puisse examiner objectivement ce qui est relaté dans la lettre.

En outre, le bureau de Rigpa US a fait appel a une organisation bouddhiste zen spécialisée dans la médiation, An Olive Branch, afin qu’elle aide la communauté de Rigpa aux États-Unis et dans tous les pays à mener à bien un processus de réconciliation et de guérison. Nous considérons qu’il est d’une importance cruciale de traverser ce processus ensemble en tant que communauté.

Charte éthique et procédure de doléances

Rigpa a également initié un processus de consultation au sein de sa communauté internationale, en élaborant une charte éthique et une procédure de doléances. Toute la communauté de Rigpa aura l’occasion d’examiner et de réfléchir à la première version de ce projet en janvier.

Pendant cette période de changement, Rigpa se consacre comme toujours à mettre à disposition du monde moderne les enseignements bouddhistes sur la méditation, la compassion et la sagesse. Les centres Rigpa du monde entier continuent de proposer des cours, des programmes et des retraites animés par des enseignants et instructeurs de Rigpa, ainsi que par les lamas et les maîtres qui nous rendent visite. Pour en savoir plus, rendez-vous sur rigpa.org/rigpa-vision-board .


 
Août 2017

Sogyal Rinpoché a démissionné de son poste de Directeur spirituel de Rigpa.

 
sr3.jpg
 
 


Le  14 juillet 2017, huit personnes activement engagées au sein de Rigpa et ce, depuis de nombreuse années, ont envoyé à Sogyal Rinpoché, ainsi qu’à plusieurs lamas et de nombreux étudiants de Rigpa, une lettre signée accusant Sogyal Rinpoché de graves abus.

Cette lettre fut rapidement rendue publique.

Le 11 août 2017, Rinpoché écrivit au sangha de Rigpa : 

« Etant donné que vous et le travail de Rigpa auquel vous avez tous immensément contribué êtes au centre de mes préoccupations, il me semble que la meilleure chose à faire est d’annoncer formellement que je prends ma retraite et qu’à partir de ce jour je ne suis plus le directeur spirituel de Rigpa »

Sogyal Rinpoché est, depuis lors, entré en retraite personnelle, ce qu’il avait souhaité faire depuis bien longtemps. Nous ne savons pas combien de temps cette période de retraite va durer.

En réponse aux accusations émises, l’organisation Rigpa a tout mis en œuvre pour prendre soin du sangha, dont les membres répondent chacun différemment aux accusations. Malgré les défis actuels,  la majorité de la communauté est certaine que le sangha ressortira grandi de cette période.

Nous déclarons clairement ici que tout abus, sous quelque forme que ce soit, n’a pas sa place dans notre communauté. Nous sommes conscients de la responsabilité qui nous incombe d’offrir un environnement sûr et accueillant à nos membres comme aux membres du public qui viennent chez nous.

Après avoir profondément réfléchi et bénéficié de nombreux conseils, les responsables de la gouvernance de Rigpa sont tombés d’accord pour :

  • Etablir une enquête conduite par un tiers portant sur les accusations d’abus.
     
  • Etablir une charte éthique et un processus permettant de traiter les griefs.
     
  • Former un nouveau « Conseil Spirituel » pour guider et conseiller Rigpa.
     

Nous sommes conscients de la gravité et de l’urgence de la situation, de ce fait il nous paraît essentiel de prendre le temps nécessaire pour consulter des professionnels ainsi que des conseillers spirituels ; il nous paraît tout aussi essentiel de mener un dialogue de fond au sein de la communauté. Nous croyons fermement que, si ces processus sont menés de manière consciencieuse et réfléchie, le résultat sera aussi satisfaisant que complet et qu’il contribuera de manière responsable à soutenir le processus de guérison nécessaire à notre sangha.